Petit-déjeuner : Que manger pour la « petite renaissance » du matin ?

Petit-déjeuner : la petite renaissance du matin.

Jour et nuit, Yin et Yang, chaud et froid, les saisons…

Petit-déjeuner alcalin

Le vivant fonctionne en cycles et il est aisé de trouver un cercle de vie en toute chose.

Ainsi en va-t-il de nos 24 heures : notre corps se fatigue le jour et se repose la nuit.
Il s’active et subit les agressions physiques et mentales puis se répare.

Perturber a minima ce cycle et aider le corps à accomplir ses missions est le début d’une meilleure santé.

Toutefois, il n’est pas toujours possible de modifier notre environnement.
Si certain(e)s sont en mesure de voir la vie en rose, que dire de l’alimentation en particulier le matin ?
Le cycle de défense/réparation évoqué plus haut est en lien direct avec l’équilibre acido-basique de notre corps (ce qui fera l’objet d’un article détaillé).

L’acidité des différents tissus de notre corps varie en fonction de l’activité de ce dernier, elle est mesurée en pH.
En effet dès le réveil, nos cellules s’activent, nous bougeons, mangeons, réfléchissons, affrontons froid, chaud, stress, pollution, etc. Tous ceci est facteur de production d’acide qui est stocké dans nos tissus.

Si cette acidité n’est pas éliminée par le repos, elle se cumule; une surcharge peut être l’origine de bien des maux : rhumatismes, inflammations, dégénérescence, ostéoporose, etc.

La nuit en revanche, la faible activité physiologique et le calme sont des facteurs de récupération d’un taux d’acidité normal; on parle alors d’alcalinisation du corps vers une valeur de pH aux alentours de 7,4.

Que manger idéalement au petit-déjeuner ?

Soyons à l’écoute de notre corps et évitons de le confronter à des aliments acides dans la première moitié de la journée.
Par conséquent des produits acides le matin tels que le pain blanc, le café, le yaourt, les fruits acide ou confits, les céréales industrielles, le miel, le sucre, les viennoiseries ou les jus d’agrumes sont à éviter (au moins dans le cumul).
Même s’ils peuvent être appréciés gustativement, ils vont à l’encontre du fonctionnement naturel de notre corps.
De fait ils produisent un choc d’acidité au niveau du tube digestif ce dont il n’a aucunement besoin.

On préférera donc par exemple du pain complet ou semi-complet, un peu de fromage de chèvre frais, des amandes, des noisettes, de la banane, des poires, des oeufs, un jus de carottes ou de betterave (minute si possible), des raisins secs réhydratés la veille.
Le beurre, un peu acidifiant, est idéal le matin mais on le préférera le moins transformé possible, cru dans l’idéal.
Evidemment, on prendra soin de ne pas cumuler trop d’aliments sucrés dans un souci d’équilibre.

Alors adieu le duo café-croissants ?
Heureusement non, gardons-les pour se faire plaisir !
Ces conseils sont là aussi pour proposer une alternative aux matins occidentaux traditionnels et il existe bien des possibilités pour varier le petit-déjeuner.

Cette « petite renaissance » est le début d’une journée, presque d’une vie, un peu comme le disait Sénèque : « Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie. »